En savoir plus sur Kahwa Café

couscous kahwa livraison montréal

Kahwa, c’est à l’origine un petit café de quartier qui, au fil du temps, s’est reconverti en ce que le propriétaire, Anis, savait faire de mieux: une place où savourer du bon couscous. Alors que le propriétaire Tunisien avait décidé de mêler couscous et café pour “arrondir ses fins de mois”, (il est arrivé à Montréal avec 700$) cette opération a largement dépassé ses attentes. En toute humilité, Anis se décrit aujourd’hui come le “Schwartz” du couscous à Montréal, et on comprend pourquoi! Fidèle à ses racines, le Kahwa (“café” en arabe) privilégie la bouffe simple et de qualité. Même le café dégusté sur place, qui vient d’Ethiopie et est récolté à la main, coûte au gérant deux fois plus que la moyenne des cafés à Montréal. Et pour cause: Anis veut un produit qui ressemble à ce qui s’est fait à “l’origine du café” pour gâter ses clients et en tier une fièreté personnelle.

Cette exigence de la bonne bouffe lui est apparu quand, après avoir immigré à Montréal il y a 17 ans, les bons petits plats de sa mère lui manquaient. Inlassablement, Anis pratiquait, pratiquait, pratiquait pour faire un couscous qui soit “même meilleur que celui de sa mère et de sa grand-mère”. Aujourd’hui, ce gérant affirme avoir fait plus de couscous que ces deux membres de sa famille réunis, avec une moyenne de quarante par jour! Savez-vous comment donner le sourire à Anis toute une journée? Dites-lui que c’est le meilleur couscous que vous avez mangé dans votre vie!


L'ENGAGEMENT FOODUCOIN

  • Eliminer les contenants et emballages en styromousse ou en plastique non recyclables

  • Les verres sont tous recyclés
  • Tous les contenants sont recyclables (plats en métal compris)
  • Mettre en place des programmes complets de recyclage

  • Un seul chaudron de soupe par jour pour limiter les pertes
  • Seules pertes: compost pour les pelures de légumes (compostées)
  • Marc de café réutilisé pour faire pousser des champignons
  • Proposer au moins une source de protéine durable

  • Ne rajoute pas de bouillon de viande dans ses plats végétariens
  • S’adapte à sa clientèle végétalienne au besoin
  • Travailler dans une volonté permanente de dynamiser l’économie de proximité

  • Chaque mois, décoration refaite avec des cadres de jeunes artistes locaux qui exposent pour la première fois

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *